Fiches conseils
Le drainage des intestins
Les intestins jouent un rôle fondamental car, dans les intestins, se trouve une masse importante de substances qui peuvent devenir toxiques. D’où l’importance de la muqueuse intestinale qui joue le rôle de filtre.
Le drainage des intestins

Sur les conseils de Raoul Cappelo - Naturopathe

Les émonctoires sont les organes qui permettent d’éliminer les déchets. Les principaux sont : le foie (et la vésicule biliaire) – les intestins – les reins – les voies respiratoires et la peau. On y ajoute les émonctoires secondaires : les glandes salivaires – l’utérus – les glandes lacrymales et les amygdales.

Le drainage, adapté à chaque situation, consiste à éliminer les toxines qui peuvent encrasser notre organisme ou certaines parties de notre organisme. Il est donc essentiel pour se maintenir en bonne santé longtemps, de prévenir efficacement les maladies voire de participer activement à leur guérison car plus une personne a accumulé de toxines par de mauvaises habitudes de vie, plus le drainage sera utile.
Le drainage agit sur la cause pour obtenir des résultats durables sur le long terme mais toujours, en parallèle, il est indispensable de corriger les habitudes alimentaires qui évitent d’encrasser à nouveau l’organisme.

Attention : aussi important que soit le drainage des émonctoires, il doit être conduit avec précaution :

• Le drainage est contre-indiqué pour la femme enceinte car cette pratique peut conduire à des carences ou à de la déminéralisation, 
• le drainage lymphatique est totalement interdit à une personne qui a de gros problèmes veineux, car en cas de phlébite, le risque de faire remonter un caillot de sang dans les capillaires pulmonaires et d’engendrer une embolie pulmonaire est important. 
• certains drainages peuvent déminéraliser et sont contre-indiqués pour les personnes qui souffrent d’ostéoporose ou d’arthrose.
• ne jamais faire durer une cure de drainage plus d’un mois au risque de se déminéraliser. 
• Les cures de drainage sont déconseillées aux jeunes enfants, aux femmes enceintes et aux personnes de faible poids.
• Seuls les adultes sont concernés par ces pratiques, l’enfant et l’adolescent étant en pleine croissance, ils éliminent, en général, beaucoup plus les toxines.

Les intestins jouent un rôle fondamental car, dans les intestins, se trouve une masse importante de substances qui peuvent stagner, putréfier ou fermenter et devenir toxiques. D’où l’importance de la muqueuse intestinale qui joue le rôle de filtre. Nos modes alimentaires actuels font de l’intestin l’organe le plus intoxiqué.
Le colon élimine principalement les cellules mortes des muqueuses intestinales et une partie de la bile issue de la vésicule biliaire mais il élimine aussi les métaux lourds, en particulier le mercure pour 90% (les reins n’en éliminent que 10%).

Principaux signes indiquant l’utilité de drainer les intestins : Gaz intestinaux, nausées, douleurs abdominales, éructations, flatulences, ralentissement du transit.

En cas de constipation : Bourdaine, radis noir, ispaghul, son de blé, pommes, prunes, pruneaux.
Chaque matin à jeun : 1 cuillerée à soupe d'huile d’amande douce.

Attention : en cas de surdosage la bourdaine peut entraîner des vertiges, des convulsions, voire une aggravation de la constipation…Contre indiquée chez la femme enceinte et les enfants.

En cas de gaz intestinaux : Utiliser des plantes carminatives (qui favorisent l'expulsion des gaz intestinaux, tout en réduisant leur production) telles que la Sarriette des montagnes (en infusion) : elle a une action antibactérienne et antifongique. Elle stimule la digestion des viandes lourdes et des féculents, évite les fermentations intestinales.

Après les repas : prendre 2 gouttes avec du miel d’un mélange d’huiles essentielles d’estragon, de basilic et de menthe poivrée. Le faire pendant douze jours.

Autres plantes carminatives : gingembre, ail, menthe poivrée, fenouil, aneth odorant, anis vert, basilic, cardamone, cerfeuil, coriandre, estragon, hysope, marjolaine, noix de muscade, oignon, sauge, thym, angélique sauvage

En cas d'aérophagie, de coliques gazeuses : Badiane de chine à prendre 10 mn avant un repas ou 1 heure après.

En cas de diarrhées, gastrites : Coriandre. A des propriétés vermifuges.

Autres :

> Mauve : Utilisée dans le traitement des troubles gastro-intestinaux pour ses qualités émollientes (qui ramollit) elle facilite le glissement du bol fécal et protège la paroi intestinale. Prendre la fleur de mauve en infusion. Son effet laxatif est doux et n’irrite pas les intestins.

> Bourdaine : stimule la musculature lisse de l’intestin. Plante laxative peu agressive.

Attention : en cas d’hémorroïdes, de gastrite, d’occlusion. Contre indiquée chez la femme enceinte. Interdite chez l’enfant. En cas de surdosage la bourdaine peut entraîner des vertiges, des convulsions, voire une aggravation de la constipation.

> Sarriette des montagnes : A une action anti diarrhéique, antiputride, antibactérienne, antifongique, antispasmodique. Elle stimule la digestion des viandes lourdes et des féculents, évite les fermentations intestinales.

> Poudre d’Orge vert : grâce à sa chlorophylle, elle oxygène l’organisme et maintient l’équilibre acido-basique.

> Cannelle : A des propriétés apparentées à l’insuline, la cannelle est aussi riche en antioxydants. C'est un tonique général.

Attention : A éviter en cas de problème de foie et lors d’un traitement pour le diabète. A forte dose la cannelle est hypertensive et peut provoquer des palpitations. A éviter chez les femmes enceintes.

> Cumin : Excellent stimulant.

Attention : A utiliser avec prudence en cas de risque d’hypoglycémie.

> Pissenlit : Stimule le métabolisme hépatique et le flux biliaire. Il a un effet laxatif et permet de rééquilibrer le transit intestinal surtout quand la constipation est liée à une insuffisance hépatique.

> Fenouil : Pour le drainage des intestins et des reins

> Gingembre : A des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.

Attention : Contre indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires.

> Macérât mère de romarin et de figuier.

Le romarin a une action détoxifiante puissante sur le foie, stimule les digestions lentes et difficiles surtout en cas de faiblesse hépatique. Il lutte contre la séborrhée qui fait le lit de l’acné.

> La réflexologie plantaire, le jeûne, la diète ont un intérêt sur le drainage des intestins.

En cas de constipation privilégier le radis noir, le son de blé, les pommes, les prunes et pruneaux.

En cas de gaz intestinaux le gingembre, l’ail, le fenouil, l’aneth, l’anis vert, le basilic, la cardamone, le cerfeuil, la coriandre, l’estragon, la noix de muscade, l’oignon, la sauge, le thym … favorisent l'expulsion des gaz intestinaux, tout en réduisant leur production.

De plus la réflexologie plantaire, le jeûne, la diète sont bénéfiques pour le drainage des intestins.

Notre recommandation