Sujets de santé
Nos conseils diététiques

Un bon apport quotidien en aliments riches en calcium (amandes – légumes – pommes de terre), en magnésium (noix – noix du brésil - céréales complètes – légumineuses – légumes – poissons … et eaux riches en magnésium) et en vitamines du groupe B (germes de blé) permet de réduire les symptômes prémenstruels.

Il est bon de remplacer le sel - qui favorise la rétention d’eau – par des fines herbes, des épices, du citron, du vinaigre, de bannir les plats tout prêts, les sauces, le ketchup, la charcuterie, les marinades, les poissons fumés, les eaux minérales salées et de diminuer la consommation de sucre, de viande rouge, de café, de tabac et d’alcool.

Il est souhaitable de consommer des acides gras omégas 3 d’origine marine 2 à 3 fois par semaine et, régulièrement, de l’huile d’origine végétale (colza – noix – graines de lin).

Enfin la pratique d’une activité sportive régulière (une demi-heure au moins 1 jour sur 2), du yoga pour travailler la respiration, de la méditation en pleine conscience est recommandée et permet de réduire le stress.

Voir la fiche conseil

Syndrome prémenstruel

Certaines femmes souffrent de manifestations physiques et émotionnelles incommodantes voire difficiles à supporter 2 à 10 jours avant leur menstruation qui entraine une chute de la progestérone et, souvent, une fluctuation de la sécrétion des neurotransmetteurs cérébraux.

Ces manifestations, regroupées sous le terme de syndrome prémenstruel, apparaissent généralement  à un moment de la vie où des modifications importantes surviennent dans les taux hormonaux : adolescence, après une grossesse, en cas de prise de pilule ou dans les années précédant la ménopause.

Le SPM peut avoir un caractère héréditaire mais l’intensité des symptômes ainsi que leur durée varient beaucoup d’une femme à l’autre. 

Les compléments naturels permettent d’atténuer les symptômes du syndrome prémenstruel et de soulager efficacement.

Voir la fiche conseil

Notre recommandation
Nous aimons aussi