Fiches conseils
L'accident vasculaire cérébral ou AVC
Il y a accident vasculaire cérébral -ou « attaque »- en cas d'arrêt brutal de la circulation sanguine au niveau du cerveau. Le manque d’oxygène et d’éléments nutritifs peut être lourd de conséquences.
L'accident vasculaire cérébral ou AVC

Sur les conseils de Raoul Cappelo - Naturopathe

On parle d'accident vasculaire cérébral (AVC) - souvent encore appelé « attaque » - lorsque il y a arrêt brutal de la circulation sanguine au niveau du cerveau parce que :

• Un vaisseau ou une artère du cerveau se bouche partiellement ou totalement à cause d’un caillot : AVC ischémique.

• Un vaisseau éclate avec pour conséquence un épanchement de sang à l'intérieur ou à la surface du cerveau : AVC hémorragique

Il en résulte un manque d’apport d’oxygène et d’éléments nutritifs essentiels causant le dysfonctionnement d’une ou plusieurs zones du cerveau puis la mort des cellules nerveuses en quelques minutes. La gravité des séquelles dépend de la région du cerveau atteinte et des fonctions qu’elle contrôle. Plus la région privée d’oxygène est grande, plus les séquelles risquent d’être importantes.


Les causes

AVC ischémique :

Le caillot peut se former lorsque la paroi vasculaire se recouvre progressivement d'un dépôt de matières grasses et de cholestérol (athérosclérose). Le caillot peut, d’autre part, se former ailleurs dans l'organisme, dans le cœur ou une artère carotide (cou), puis être transporté jusqu'au cerveau par la circulation (embolie cérébrale).


AVC hémorragique :

Les AVC hémorragiques peuvent être dus à différentes maladies des vaisseaux sanguins, dont une hypertension artérielle ou un anévrisme cérébral – dilatation d’une petite section d’une artère en raison d’une faiblesse de la paroi – qui se rompt.


Les symptômes de l’AVC

Un AVC peut causer une paralysie ou une perte de conscience. Parfois, il se détecte grâce à l’un ou l’autre des signes suivants :
 
• des étourdissements et une perte soudaine d’équilibre;
• un brusque engourdissement, une perte de sensibilité ou une paralysie du visage, d’un bras, d’une jambe ou d’un côté du corps;
• de la confusion, une difficulté soudaine à s’exprimer ou à comprendre;
• une perte soudaine de la vue ou une vision trouble dans un seul œil;
• un mal de tête subit, d’une intensité exceptionnelle, accompagné parfois de vomissements.

Dans tous les cas, on doit contacter les services d’urgence le plus rapidement possible.


Les facteurs de risques

• Hypertension artérielle
• Trouble cardiaque (anomalie d’une valve cardiaque, insuffisance cardiaque ou arythmie cardiaque)
• Tabagisme
• Obésité
• Type d’alimentation et activité physique
• Diabète : il contribue à l’athérosclérose et réduit la capacité de l’organisme à dissoudre les caillots sanguins
• Consommation d’alcool
• Stress et dépression
• Fibrillation atriale (FA) une forme d’arythmie cardiaque particulièrement dangereuse, parce qu’elle amène le sang à stagner dans le cœur créant la formation de caillots sanguins.
• Tous les âges de la vie sont concernés par ces facteurs de risque.
• Polyglobulie : nombre élevé de globules rouges dans le sang
• Antécédents familiaux

        

L’AVC ou congestion cérébrale provient soit d’une diminution soit d’un arrêt de la circulation dans les artères cérébrales soit d’une fragilité des parois artérielles suscitant un épanchement de sang dans les tissus. Les compléments naturels permettent de prévenir et d’améliorer significativement la circulation sanguine, en particulier au niveau du cerveau.


1- Petite pervenche : La feuille est riche en alcaloïdes dont la vincamine qui a un intérêt majeur car elle augmente l’oxygénation et le débit sanguin au niveau du cerveau et lui permet de rester jeune plus longtemps.

Attention : A éviter en cas de mastopathies (terme générique désignant toute modification de la glande mammaire chez les femmes).

Dose journalière en extrait sec : 200 mg trois fois par jour au moment des repas
Durée du traitement : 2 mois


2- Acide lipoïque : L'acide alpha-lipoique (ALA) est un coenzyme complexe fabriqué par notre organisme à partir de la cystéine - un acide aminé soufré. Seul antioxydant soluble dans l’eau et dans la graisse, il est présent dans toutes les cellules du corps. C’est un antioxydant puissant pour lutter contre les radicaux libres, c'est le seul antioxydant qui peut atteindre le cerveau. Les scientifiques le considèrent très utile dans la prévention ou le traitement des accidents vasculaires cérébraux. Il existe 2 formes d’acide lipoique : le meilleur est le R acide lipoique qui est la seule forme que notre corps synthétise et peut, sans risque, métaboliser.

Attention : I’acide alpha lipoique fait baisser la glycémie. A éviter pour les diabétiques qui suivent un traitement oral. Des doses élevées peuvent entrainer des nausées.

Dose journalière : 100 à 200 mg à prendre l’estomac vide.
Durée du traitement : 4 à 6 semaines.


3- Oméga 3 : EPA + DHA : acides gras polyinsaturés de la famille des omégas 3. La famille des omégas 3 est constituée de différents acides gras : ALA, EPA et DHA (les plus répandus). Les omégas 3 participent à  la composition des membranes cellulaires et à de nombreux processus biochimiques de l’organisme : régulation de la tension artérielle, élasticité des vaisseaux, réactions immunitaires et anti-inflammatoires, agrégation des plaquettes sanguines. Seul l’acide alpha-linolénique (ALA) est qualifié d’« essentiel » (les autres acides gras oméga-3 peuvent être synthétisés par le corps à partir de l’ALA) et doit être apporté à l’organisme par l’alimentation ou des compléments.

Un déficit en acide gras essentiels peut provoquer de l’hypertension artérielle et un manque de souplesse des vaisseaux artériels. 
Le DHA a plus d’effets favorables sur le cœur et le système cardiovasculaire que l’EPA.

Attention : A éviter en cas de traitement anticoagulant, d’Aspégic, de Coumadine, de Sintrom, de Previscan.

Dose journalière : 2 à 4 g
Durée du traitement : 3 mois


4- Aulne glutineux : Joue sur l’inflammation, prévient la thrombose, est excellent dans les séquelles d’hémorragie cérébrale et les suites d’un ramollissement cérébral.

• Calendula ou Souci : à donner immédiatement après une attaque cérébrale. A des propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires.

Attention : Risques de réaction cutanée. Contre indiqué pour les femmes enceintes.

Dose journalière en macération de plantes fraiches : 20 gouttes deux fois par jour
Durée du traitement : quelques jours avec un maximum de 15 jours

• Bacopa monnieri : Plante de l’Ayurveda, le bacopa est réputé pour stimuler la mémoire, la concentration et pour augmenter les facultés cognitives. Le bacopa est conseillé aux adultes et personnes âgées.                                                        

Attention : Contre indiqué pour les femmes enceintes ou qui allaitent. A éviter en cas de prise de tranquillisant ou de barbituriques.

• Ail des ours : Purificateur sanguin et excellent protecteur vasculaire, il a une action semblable à l’ail. Il est conseillé pour la mauvaise oxygénation cérébrale avec troubles de la mémoire.

• Vitamine E : Antioxydant majeur qui protège du vieillissement et de la fatigue. Associée à la vitamine C, elle peut aider dans les troubles circulatoires en améliorant le tonus et la qualité des tissus des veines et des artères.                                              

Attention : A éviter lors d’une chimiothérapie et s’il y a déficience en vitamine K.

Dose journalière : 100 à 200 UI / jour pendant 4 semaines.

• Magnésium : Minéral essentiel au bon fonctionnement de l'organisme humain, il participe à de très nombreuses réactions métaboliques de l'organisme en association avec le sodium, le potassium et le calcium, avec lesquels il doit rester en équilibre dans l’organisme. Il est éliminé par les reins. Le sel de magnésium glycérophosphate est probablement le plus assimilable.

Attention : contre indiqué en cas d'insuffisance rénale sévère, de maladie du côlon, de prise de certains remèdes cardiaques,  aux enfants de moins de 12 ans. Selon la forme du sel, plus ou moins bien supportée au niveau intestinal, il peut déclencher des diarrhées.

Dose journalière : 250mg 3 fois par jour pendant 4 semaines.

• Vitamines B :  B1 – B2 – B3 – B5 – B6 – B9 – B12

Dose journalière : 50mg 2 fois / jour pendant 4 semaines.

• Vitamine D : sa carence augmente le risque d’accident cérébrovasculaire. Elle a également une action anti-infectieuse.

Attention : A des doses fortes elle peut être toxique et entrainer une hypercalcémie, à éviter en cas de traitement pour l’hypercalcémie. Eviter l’apport de vitamine D s’il y a traitement à la digoxine, en cas de maladie avec lymphome et sarcoïdose, pour toute personne sujette aux lithiases, pour les personnes qui souffrent d’une maladie rénale. Contre indiqué pour les personnes atteintes de granulomatose (sarcoïdose).

Dose journalière : 200 à 400 UI pendant 6 à 8 semaines.

• Pycnogénol (Extrait de l’écorce de pin des landes) : Les propriétés de l'extrait d'écorce de pin sont principalement attribuables aux OPC (oligo-proanthocyanidines), flavonoïdes qui  exercent des fonctions capitales dans le système cardiovasculaire. Cet antioxydant  puissant -  20 fois plus puissant que la vitamine C, 50 fois plus puissant que la vitamine E - renforce capillaires, artères, veines.                                                                  

Attention :  Contre indiqué pour les personnes qui suivent un traitement anticoagulant ou antiagrégant plaquettaire. A éviter avec la prise de ginseng, d’harpagophytum, de palmier nain, de papaïne, de cortisone. Déconseillé aux femmes enceintes.

Dose journalière : 50 à 100 mg pendant les repas
Durée du traitement : 2 à 3 mois

• Ginkgo biloba : Contient des flavonoïdes et, en particulier, des bioflavonoïdes et hétérosides qui ont des propriétés antioxydantes. Il régule la perméabilité capillaire,  est vasodilatateur et abaisse la viscosité sanguine. Il a, de plus, une action veinotonique. Peut être associé à la pervenche.

Attention :  Contre indiqué en cas d’hypertension artérielle, pour les personnes qui suivent un traitement anticoagulant et les personnes épileptiques. Déconseillé aux femmes enceintes. Peut provoquer des maux de tête. Peut provoquer des maux de tête. Attention durant les règles.

Dose journalière : 120 à 240 mg
Durée du traitement : plusieurs mois avec une pause d’une semaine toutes les 3 semaines.

• Vitamine C : Vitamine anti-oxydante hydrosoluble.
L’acérola, source exceptionnelle de vitamine C, est aussi utilisé sous forme d’extraits pour ses propriétés tonifiantes.  Il agit, de plus, comme un immuno-stimulant qui renforce les défenses de l'organisme. 
                            
Attention : A éviter en cas de calculs urinaires.

1g / jour en 2 prises pendant 2 mois.


• Alimentation basée sur le régime Crétois, riche en fruits, légumes, céréales complètes, fibres, acides gras polyinsaturés associés à un faible apport de sel.
• Consommer un verre de vin rouge par repas (Bordeaux – Cahors).
• Privilégier les aliments riches en arginine et pauvres en lysine comme les oléagineux.
• Consommer du thé.
• Boire une eau riche en magnésium et calcium sans excès de sel.
• Augmenter la consommation de poissons frais cuits à la vapeur.

Notre recommandation