Huile de poissons

Les huiles de poisson et, en particulier, l’huile de saumon est riche en oméga 3. Or un européen consomme en moyenne 20 Oméga 6 pour 1 Oméga 3. Ce déséquilibre engendre des états inflammatoires et allergiques profonds.

La famille des oméga 3 est constituée de différents acides gras : AAL, EPA et DHA (les plus répandus). Les oméga 3 participent à la composition des membranes cellulaires et à de nombreux processus biochimiques de l'organisme: régulation de la tension artérielle, élasticité des vaisseaux, réactions immunitaires et anti-inflammatoires, agrégation des plaquettes sanguines.

Seul l'acide alpha-linolénique (AAL) est qualifié d’«essentiel» (les autres acides gras oméga-3 peuvent être synthétisés par le corps à partir de l'AAL) et doit être apporté à l'organisme par l'alimentation ou des compléments.

L'EPA (acide eicosapentaénoïque) joue un rôle important dans la médiation de certains agents biologiques, en atténuant la réponse inflammatoire, en augmentant le temps de saignement et en réduisant les taux de cholestérol et de triglycérides dans le sang.

Le DHA (acide docosahexaénoïque) joue un rôle fondamental dans le développement du cerveau et de la rétine. Il exerce un effet anti-inflammatoire et améliore le flux sanguin dans l’œil. Le DHA accroit la plasticité des globules rouges qui se chargent davantage en oxygène et améliorent ainsi la capacité respiratoire. L’efficacité du DHA est accrue s’il est pris sous forme de phospholipides ou DHA2.

 

Recommandé pour : Asthme - AVC - Bronchite - Entretien de la mémoire - Hyperméabilité intestinale -Hypertension - Polyarthrite rhumatoïde - Syndrome prémenstruel

Avec intérêt pour : Arthrose - Cholestérol - Diabète de type 2 - Dmla - Glaucome - Insuffisance veineuse -Migraine - Protection de la vision - Tachycardie ou  Palpitations

Résultats 1 - 11 sur 11.
Résultats 1 - 11 sur 11.