Familles de produits

OLIGOTHERAPIE

Oligo est un préfixe qui veut dire « peu », l’oligothérapie veut donc littéralement dire « soigner avec peu». Ce « peu » concerne toutes les molécules ou oligo-éléments dont l’organisme a besoin pour fonctionner. 

L'oligothérapie consiste à corriger un dysfonctionnement métabolique, à rééquilibrer l'organisme et à améliorer son fonctionnement général en apportant, selon chaque type de malade, des oligo-éléments.

Lire la suite

Définition

Oligo est un préfixe qui veut dire « peu », l’oligothérapie veut donc littéralement dire « soigner avec peu».
Ce « peu » concerne toutes les molécules ou oligo-éléments dont l’organisme a besoin pour fonctionner. C’est le français Gabriel Bertrand - Chercheur à l’Institut Pasteur - qui a utilisé ce terme pour la première fois, en 1894.

Qu’est-ce qu’un oligoélément ?

Un oligo-élément est un élément de nature minérale, présent dans le corps humain à un taux inférieur à un milligramme par kilogramme de poids corporel : Fer (Fe), Zinc (Zn), Cuivre (Cu), Manganèse (Mn), Iode (I), Molybdène (Mo), Chrome (Cr), Cobalt (Co), Sélénium (Se), Fluor (F), Vanadium (V), Nickel (Ni), Bore (B), Silicium (Si)

Ils diffèrent d’autres éléments minéraux majeurs ou macroéléments qui, chez un homme de 70 kilogrammes, représentent plus de 5 grammes, et nécessitent un apport journalier supérieur à 50 mg : Calcium (Ca), Phosphore (P), Potassium (K), Chlore (Cl), Soufre (S), Sodium (Na), Magnésium (Mg)

Certains minéraux présentent un risque de carence démontré dans l’organisme comme le Magnésium, le calcium, l’Iode, le Fer, le Cuivre, le Zinc, le Sélénium, le Chrome, le Molybdène, le Bore alors que d’autres présentent un faible risque de carence ou non prouvée chez l'homme.

Le rôle des oligo-éléments

Les oligo-éléments interviennent dans de nombreux mécanismes biologiques indispensables à la vie humaine, animale et végétale et leur rôle est prépondérant.

Au niveau du corps humain, ils sont notamment impliqués dans :

• la structure des cellules et des tissus : ils aident à la régénérescence des cellules du corps humain et favorisent la croissance et ultérieurement l'équilibre de la mécanique humaine;
• les réactions métaboliques, au travers des différents systèmes enzymatiques qui régulent ces réactions : ils permettent ainsi de transformer les aliments pour qu'ils soient métabolisés et assimilés correctement par les tissus et les différents éléments humains qu'ils nourrissent;
• la synthèse et l'action de différentes hormones;
• la réaction inflammatoire et les défenses immunitaires;
• la lutte contre le stress oxydatif qui altère cellules et tissus.

Certains oligo-éléments ont une fonction unique (exemple : l'iode), d'autres ont de multiples fonctions (exemple : le cuivre).

Le Chrome (Cr), le cuivre (Cu), le fer (Fe), le fluor (F), l’Iode (I), le molybdène (Mo), le sélénium (Se), le zinc (Zn) sont considérés comme des éléments essentiels. Ne pouvant être synthétisés par l'organisme, ils doivent être apportés par l'alimentation.

D’autres oligo-éléments sont considérés comme potentiellement indispensables notamment le manganèse (Mn), le nickel (Ni), le lithium (Li), le silicium (Si), le vanadium (V)...

Le déficit d’un élément et, à fortiori de plusieurs, peut se transformer en carence qui est susceptible d’évoluer vers des troubles fonctionnels plus ou moins graves.

Oligo-éléments et nourriture

Tous les oligo-éléments se trouvent dans la nourriture (le fer dans la viande, l’iode dans les poissons, les algues, les fruits de mer, le sélénium dans les pâtes aux œufs, ou d’autres dans les eaux minérales …) mais notre alimentation ne suffit pas toujours à fournir les quantités nécessaires car les techniques de culture, le raffinage des aliments, les modes de conservation, la cuisson des aliments … appauvrissent les aliments en oligo-éléments.

L’oligothérapie

Il est maintenant reconnu que les oligo-éléments sont indispensables à tout âge avec des besoins spécifiques à chaque période de la vie mais cette approche des oligo-éléments ne date que du milieu du siècle dernier.

Les oligoéléments ont parfois été utilisés de manière empirique dans l’Antiquité (l’argent pour purifier l’eau, le cuivre contre les douleurs articulaires…), l’iode est reconnue depuis plus de 2 siècles, le rôle du cuivre, du manganèse, du zinc est connu depuis la première moitié du XXe siècle, mais c’est le Dr Ménétrier qui, au milieu du XXème siècle, a été le premier à croire aux vertus thérapeutiques des minéraux et à l'incidence qu'ils peuvent avoir sur la guérison de certaines affections et maladies.

Pour le Dr Ménétrier il est possible de corriger un dysfonctionnement métabolique, de rééquilibrer l'organisme et d’améliorer, si nécessaire, son fonctionnement général en apportant, selon chaque type de malade, des oligo-éléments.

Il a ainsi structuré cette thérapeutique :

1-En classifiant les grands « types de malades » en fonction de :

• facteurs héréditaires,
• antécédents familiaux, 
• réceptivité ou leur résistance aux maladies, 
• comportement physique, intellectuel et psychologique,
• troubles dans chacune des grandes fonctions de l'organisme.

Pour le Dr Ménétrier il existe cinq grands types de terrains ou "Diathèses" qui ne sont pas immuables car elles peuvent évoluer dans le temps en fonction de facteurs :

• physiologiques : Croissance, grossesse, allaitement, ménopause, activité sportive, vieillissement;
• pathologiques : Pathologies inflammatoires chroniques ou récidivantes (infections, rhumatismes...), pathologies cardio-vasculaires, maladies dégénératives, dépression, tumeurs, allergies …

Par ailleurs certains facteurs environnementaux tels qu’une alimentation déséquilibrée, l’abus d’alcool, le tabagisme, le stress, la pollution … sont source de surconsommation d’oligo-éléments et donc de carence potentielle.

2- En déterminant les oligo-éléments simples ou associés qui peuvent

• agir sur chacun de ces terrains
• réduire certains troubles spécifiques de telle ou telle grande fonction.

Il crée ainsi la « médecine des fonctions » devenue l’oligothérapie.

Pour plus d’information se reporter au livre du Dr Ménétrier : "La médecine des fonctions" écrit en  1989.

Les oligo-éléments prescrits sont ainsi adaptés en fonction du « terrain » de chacun, de l’âge, des circonstances et de l’environnement de vie des personnes.


Formes galéniques et compatibilité

Pour que les oligo-éléments soient utilisables par l'organisme, il faut qu'ils puissent traverser la barrière intestinale sans être détruits par les sécrétions gastriques.

Les oligo-éléments se trouvent sous 3 grandes formes:

1) Solution buvable :

- en ampoules
- en flacons unidoses ou avec mesurette

2) Comprimés sublinguaux

3) Micro comprimés ou granules sublinguaux

Les oligo-éléments sont de véritables catalyseurs, d'une totale innocuité, sans effet secondaire et qui offrent une excellente tolérance sans aucune contre-indication.

Ils peuvent être pris en même temps que tout autre traitement. Selon les cas, il peut même être recommandé d'associer des oligo-éléments entre eux ou avec d'autres traitements.

Il est habituellement recommandé de prendre les oligo-éléments à jeun ou un peu avant les repas pour éviter d'éventuelles interférences entre eux ou avec certains composants des aliments et d'améliorer l'absorption au niveau du tube digestif.

Résultats 1 - 32 sur 83.
par page
Résultats 1 - 32 sur 83.
par page