Huiles essentielles

L’huile essentielle est une substance odorante constituée de particules aromatiques secrétées dans les cellules de certaines plantes et pouvant être extraite sous forme de liquide. Bien qu'on les appelle huiles, ces substances ne contiennent aucun corps gras.
Ces particules sont présentes dans les différents organes des plantes : fleurs, sommités fleuries, feuilles, fruits, écorces, racines, graines, écorce, bois.

Les huiles essentielles ne sont pas des corps simples mais sont composées de différentes molécules ayant chacune des propriétés spécifiques. Ainsi chaque huile essentielle contient une multitude de composants ; c’est un assemblage d’éléments naturels synthétisés par chaque plante en proportions variables selon le type d'essence concerné.
A chaque plante, correspond une huile essentielle spécifique aux propriétés particulières. Le chémotype ou type chimique précise la molécule chimique majoritaire au sein d'une même espèce (certaines espèces de plantes présentent des variations chimiques en fonction des influences de leurs écosystèmes) et de nombreuses huiles comprennent plus d'un chémotype.

L’extraction de la substance se fait soit par distillation en alambic (huiles essentielles et hydrolats / eaux florales) soit par extraction par pression mécanique à froid pour les zestes d’agrumes frais. On obtient une essence – distinction avec l’huile essentielle obtenue par distillation.

Les huiles essentielles peuvent être employées de manières différentes, en fonction de leur nature, de leur dosage et de l'effet recherché :

• En diffusion atmosphérique : C'est l'utilisation la plus facile, et il faut utiliser un diffuseur adapté. Mais il faut savoir que la diffusion peut être contre-indiquée pour les personnes souffrant d'allergies respiratoires (asthme).
• En inhalation : il suffit d'ajouter quelques gouttes d'huile essentielle à un bol d'eau chaude (non bouillante) et d'en respirer les vapeurs, une serviette sur la tête. Une inhalation sèche est aussi possible en déposant quelques gouttes sur un mouchoir propre que l'on respirera profondément.
• Par voie transcutanée (massages ou bains) : peu d'huiles peuvent être appliquées pures sur la peau. Certaines huiles essentielles étant particulièrement agressives, car très riches en phénols, il est indispensable de les diluer dans une huile végétale. Pour le bain, les huiles essentielles, n'étant pas hydrosolubles, elles doivent être utilisées avec un dispersant spécifique (lait, ou dispersant spécifique - Solubol).
• Par voie orale : si ce mode d'utilisation est le plus efficace, il est en revanche potentiellement dangereux car les huiles essentielles sont irritantes pour les muqueuses et nombre d'huiles essentielles sont toxiques, notamment celles riches en cétones et en lactones.

Attention : Les huiles essentielles sont très concentrées en éléments chimiques actifs et peuvent présenter certains dangers :

- Certaines huiles essentielles sont irritantes pour la peau et doivent être diluées dans de l’huile végétale avant l’application
- Quelques études font état de réponses allergiques
- Les huiles riches en cétones peuvent causer des problèmes neurologiques
- Certaines huiles ont un effet photosensibilisant, c’est-à-dire qu’elles peuvent rendre la peau plus vulnérable aux effets des rayons du soleil
- D’autres peuvent être toxiques à forte dose ou sur une longue période.
- En ce qui concerne l'usage interne, certains chémotypes, comme les cétones, sont des poisons et ne doivent jamais être absorbés.
- En cas de grossesse ou avec les nouveaux nés d’extrêmes précautions sont recommandées.

Elles nécessitent donc des précautions d’emploi et le respect des conseils d’utilisation, différents d’une huile essentielle à l’autre.

Pour plus d'informations voir "Aromathérapie" et la fiche de l'huile essentielle recherchée.

Résultats 1 - 32 sur 214.
par page
Résultats 1 - 32 sur 214.
par page