Manganèse (glycinate)

Le manganèse est un minéral anti-allergique et anti-inflammatoire (asthme, rhume des foins, urticaire, eczéma). Il contribue, entre autres, à la prévention des dommages causés par les radicaux libres et participe à une douzaine de processus métaboliques. C'est un puissant antifatigue.
Il intervient dans la synthèse des chondroïtines-sulfates, protéo-glycanes et collagène. Il synthétise et active les hormones sexuelles (fertilité, libido, impuissance, dysménorrhées, montée de lait), active l’hormone thyroïdienne T3 (avec iode et sélénium), joue un rôle dans la sécrétion d’insuline et le métabolisme du cholestérol, participe à la synthèse des vitamines E et B1, de la Mn-SOD (antioxydant) et de la mélanine.
Cofacteur de la glutamine synthetase il participe à la synthèse des mucopolysaccharides (tissu conjonctif et mucus digestif), a un rôle dans la coagulation sanguine, dans le fonctionnement cérébral (stimulerait l’hypophyse, favorisant ainsi la sécrétion d’acétylcholine (mémoire, concentration, schizophrénie, anti-épileptique).
Un comportement nerveux, instable, irrascible avec fond d’optimisme et fatigue du matin sont les symptômes d'un manque en manganèse . Il est conseillé dans les céphalées (avec cobalt) et les vertiges.

 

L’efficacité d’une complémentation en minéraux dépend, en particulier, du transporteur utilisé pour apporter le minéral. Ce transporteur peut-être :
> l’eau : le minéral se présente sous forme d'ions libres obtenus par la dissolution électro-catalytique du métal dans l’eau purifiée. "Entourés" par des molécules d'eau, ils sont directement assimilables.
> un sel composé d’un ion minéral et d’un autre ion (chlorure, citrate…) qui possède soit un effet acidifiant soit un effet alcalinisant. Ces sels sont dissociés au niveau de l’estomac puis assimilés par les entérocytes (cellules de la muqueuse intestinale) pour être utilisables par l’organisme. Moins un sel est assimilable, moins il sera utilisé par l’organisme et plus l’effet laxatif sera important. 

Il existe plusieurs types de sels :

 

> Les sels inorganiques ou métalliques : d’une manière générale, il s’agit de formes mal assimilées par l’organisme et à l’effet acidifiant. Il y a deux catégories de sels :

     o    Les sels insolubles : oxyde, carbonate, hydroxyde
     o    Les sels solubles : chlorure, sulfate. ... Ils peuvent posséder un effet laxatif.

 

> Les sels organiques solubles : citrate, malate, glycérophosphate, lactate, pidolate, aspartate, gluconate, alginate, picolinate (dérivé de l’acide picolinique), glycinate ... Dans ces sels les minéraux sont couplés à des substances organiques, comme ils peuvent l’être naturellement dans les aliments et sont globalement bien  assimilés.

Les citrates ou les malates ont un effet désacidifiant. Les ions bicarbonates qui les composent sont en effet transformés, éliminant les ions H+ de l’organisme, générateurs d’acidité. A l’inverse, le lactate possède un effet acidifiant.
   
> D’autres formes dites « aminocomplexées » (glycinate et bisglycinate) : le minéral est  associé à des acides aminés ou à des peptides. Ce sont des complexes organiques solubles qui présentent l’intérêt d’être bien assimilées sans effet sur l’équilibre acido-basique.

Avec intérêt pour : Allergies - Asthme - Cystite - Fatigue ou asthénie - Insuffisance veineuse - Sinusite - Stimuler ses défenses - Varices

Résultats 1 - 1 sur 1.
Résultats 1 - 1 sur 1.